Page:Noailles - Les Vivants et les Morts, 1913.djvu/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


COMTESSE DE NOAILLES

LES VIVANTS

ET LES MORTS

« L’âme des poètes lyriques fait réellement ce qu’ils se vantent de faire. »
Platon.

PARIS

ARTHÈME FAYARD & Cie, ÉDITEURS

18-20, rue du Saint-Gothard, 18-20

Copyright by Arthème Fayard & Cie, 1913.