Page:Normand - Dans le monde (pour la Mi-Carême), paru dans Les Annales politiques et littéraires, 24 mars 1895.djvu/6

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


» — Est-ce que ?… — Sans doute, la caisse
» De la marquise, en ce moment…
» — Positif que la maison baisse…
» — Un peu… — Beaucoup… — Énormément !

» — D’ailleurs on dit… Vraiment je n’ose…
» — Allez donc !… Nous sommes discrets…
» — … Qu’elle est folle du Petit Chose…
» — Vous croyez ?… — Moi, j’en jurerais…

» — Or, il a des dettes, et dame !…
» Vous comprenez… dans le besoin,
» Elle l’aide, par bonté d’âme…
» Et son âme l’entraîne loin.

» — Mais tout cela n’est rien encore…
» — Comment ?… Vraiment ?… que savez-vous ?…
» — Ce cher marquis… (nul ne l’ignore)…
» Est mort… un peu vite, entre nous…

» — Oui !… jamais on n’a pu comprendre…
» — Singulière mort, en effet…
» — Eh quoi ?… laisseriez-vous entendre
» Que la marquise ?… — C’est un fait !

» Je le tiens d’une ancienne amie…
» — La marquise, lasse de lui,
» Aurait aidé ?… — Quelle infamie !
» — Bah ! tout est possible, aujourd’hui !