Page:Normand - Les Écrevisses, 1879.djvu/14

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Normand - Les Écrevisses, 1879, illustration - 0002.png


II


Fidèle à ma ville natale,
Je n’attachais que peu de prix
Aux plaisirs de la capitale…
Je ne connaissais pas Paris.
De ce foyer de tous les vices
Je savais — détail familier ! —
Qu’on y mangeait des écrevisses
En cabinet particulier.