Page:Notices sur les rues de Nantes 1906.djvu/261

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Rue Racine
Cinquième arrondissement. Paroisse de Saint-Nicolas nos  2 à 28 et 1 à 11, et de Notre-Dame pour les autres.
De la place Graslin à la rue Copernic.

La rue, dénommée rue Thiars en 1787, a reçu, comme les autres voies limitrophes, son nom en raison du voisinage du théâtre. Jean Racine, né en 1639 à la Ferté-Milon, meurt en 1699. Dans ces dernières années, une partie de la rue de Gigant lui fut annexée, à partir de l’embranchement de la rue Marivaux.




Rue de la Raffinerie
Quatrième arrondissement. Paroisse de la Madeleine.
De la rue Conan-Mériadec à la rue Grande-Biesse.

La rue a emprunté son nom à l’établissement de MM. Etienne et Say : dans une pièce, datée de 1841, ces Messieurs, se disant propriétaires de l’impasse conduisant du pont de Biesse à la raffinerie, la fermèrent par une barrière. Le droit leur fut contesté. On leur laissa seulement l’autorisation de maintenir la barrière, sauf à l’enlever à la première injonction.

Une voie qui portait le nom de l’ancienne raffinerie, (le plan de 1849 mentionne bien une raffinerie S. Omer et Barré), et qui a disparu lorsque le quartier fut modifié, allait de la rue de Lavoisier à la rue Chaptal. Nous la mentionnons à titre de souvenir.




Rue Rameau
Cinquième arrondissement. Paroisse de Saint-Nicolcas.
De la rue Santeuil aux rues Grétry et Suffren.

Né à Dijon en 1683, J.-Philippe Rameau meurt en 1764. Son nom fut donné à la rue le 6 août 1816, remplaçant ceux de Richard et de Coustard qui lui avaient été antérieurement attribues.