Page:Notices sur les rues de Nantes 1906.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Rue Bergère
Premier arrondissement. Paroisse de Saint-Similien.
De la rue Félibien, n° 12, à la rue d’Auvours.

Voie privée ouverte en 1879.




Passage Berthaud
Quatrième arrondissement. Paroisse Sainte-Croix.

Au n° 23 de la rue des Olivettes se trouve le passage qui conduit à la rue Laënnec ; nom d’un propriétaire, probablement.




Rue Bertrand-Geslin
Sixième arrondissement. Paroisse de Saint-Nicolas, jusqu’à 3, 7, 6, rue Sévigné.
Paroisse de Notre-Dame, nos pairs et impairs, de la rue de Sévigné à la place de l’Edit-de-Nantes.
Du boulevard Delorme à la place de l’Edit-de-Nantes.

La rue fut décrétée vers 1820, et, après avoir été désignée sous le nom de Descartes, reçut, le 21 juillet 1848, celui de Bertrand Geslin. Né au Luc, dans le département du Var en 1770, Charles Bertrand, qui prit de sa femme le nom de Geslin, était dans l’armée quand survinrent les événements de Vendée. Il devint maire en 1805, fut renommé en 1808, et donna sa démission en 1813. Il avait reçu, en 1810, le titre de baron de l’Empire. Bertrand Geslin mourut le 6 octobre 1843 dans sa ville natale.




Rue Biaise
Sixième arrondissement. Paroisse de Notre-Dame.
Du quai de la Fosse à la rue de Launay.
(Voir aussi rue Mathurin-Brissonneau).

La rue doit son nom à sa configuration, mais elle en changea souvent, car nous rencontrons ceux de rue Képler,