Page:Notre France - Coubertin.djvu/99

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
93
troisième empire colonial français


attribuant la qualité de citoyens français aux israélites algériens.

1871


L’amiral de Gueydon, gouverneur de l’Algérie (1871-1873). Insurrection à laquelle près des deux tiers de la population indigène refusent de s’associer. Loi mettant 100.000 hectares à la disposition des Alsaciens-Lorrains désireux d’émigrer en Algérie.

1872


Premier voyage de Brazza au Gabon. — El Golea atteint par le colonel de Gallifet (1872-1873). — Explorations de Marche et du marquis de Compiègne dans l’Afrique équatoriale (1872-1874).

1873


Le général Chanzy en Algérie (1873-1879). Loi créant la propriété individuelle pour les indigènes. — Expédition de M. Dupuis, négociant, sur le Fleuve rouge ; son installation à Hanoï où il est molesté. Le lieutenant de vaisseau Garnier avec 175 hommes s’empare d’Hanoï et du delta ; les Annamites demandent l’appui des « Pavillons noirs », bandes de pirates chinois ; attaque d’Hanoï et mort de Garnier.

1874


Convention de Saïgon ; abandon d’Hanoï et du delta. — M. Roustan, consul général à Tunis (1874-1882) ; difficultés provenant de la situation prépondérante des consuls d’Angleterre et d’Italie sur lesquels le bey s’appuie. — Reprise