Page:Nouvelle cuisinière canadienne, 1865.djvu/236

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
236
CANADIENNE.

insectes. Les fromages maigres, durs et demi-durs, au contraire, doivent être conservés dans un magasin spécial, bien aéré, où règne une température modérée, en ayant soin de ne pas placer près d’eux des fromages encore mous, et gras, qui les corrompraient infailliblement. Si l’on s’aperçoit que les fromages gras ou demi-gras commencent à se gâter, on pratique au milieu un trou dans lequel on introduit de la craie pulvérisée et bien sèche, qui absorbe l’humidité, cause de la fermentation putride on arrête ainsi leur décomposition. Pourtant, il faudra se hâter de les livrer immédiatement à la consommation. — Pour garantir les fromages du contact des mouches et éviter les ravages des vers, les os de boucherie calcinés au feu et réduits en poudre sont d’un effet certain. Les fromages sont saupoudrés de cette poudre inoffensive ; il vaut encore mieux y plonger entièrement les fromages placés dans une caisse de bois, sans couvercle ; les mouches ne pourront les attendre et y déposer leurs œufs qui engendrent les vers. Lorsque les mites apparaissent sur les fromages, on applique sur la partie qu’elles ont envahie de l’huile ou de la cendre de bois de chêne ; elles meurent immédiatement. Cette précaution est excellente, dans tous les cas, pour écarter les mouches.

Colle pour papier. — Pour deux grandes cuillérées de fleur, mettez autant de résine pilée qu’il en tiendrait sur le bout d’un couteau ; démêlez le tout avec de la bière, et faites-la bouillir pendant une demi-heure.