Page:O'Followell - Le corset, 1905.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

63

glées, à tout (avec) de grosses coches sur les côtés jusques à la chair vifve ? Oui, quelquefois en mourir. » Coste, dans son édition des Essais donne à ce mot coche le sens d'éclisses de bois qui auraient été placées sur les côtés des corps. C'est une erreur ; il signifie entaille ici comme dans tout autre cas et il m'a paru d'autant plus nécessaire de relever cette inexactitude, qu'elle donnerait une fausse idée de la construction des corps à baleines et qu'elle a été reproduite sans contrôle dans les éditions suivantes de Mon-

Fig. 38. — Duchesse d'Etampes (1508)

taigne et dans plusieurs autres ouvrages, parmi lesquels il me suffira de citer le Dictionnaire de Trévoux et un mémoire du savant Moret de Dijon (Dr Bouvier).

Paul Lacroix dans ses Costumes historiques a répété cette erreur en écrivant : « Montaigne nous apprend que les femmes de son temps se servaient pour se serrer le buste et se rendre la taille fine et dégagée, d'éclisses ou petits morceaux de bois qu'ils appelaient coches, ........ aux éclisses de bois ont succédé les éclisses et corps de baleines et d'acier. »