Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 01-08-2002 au 31-07-2003.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Résolutions adoptées et décisions prises par le Conseil de sécurité du 1er août 2002 au 31 juillet 2003 Zélande, du Portugal, de la République de Corée, de la Thaïlande, du Timor-Leste et de l’Ukraine à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation au Timor-Leste

« Rapport du Secrétaire général sur la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental (S/2002/1223) ».

À la même séance, comme convenu lors de consultations préalables, le Conseil a également décidé d’adresser une invitation à M. Kamalesh Sharma, Représentant spécial du Secrétaire général au Timor-Leste, en vertu de l’article 39 de son règlement intérieur provisoire. À sa 4715e séance, le 10 mars 2003, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de l’Australie, de l’Indonésie, du Japon, du Portugal et du Timor-Leste à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée :

« La situation au Timor-Leste

« Rapport spécial du Secrétaire général sur la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental (S/2003/243) ».

À la même séance, comme convenu lors de consultations préalables, le Conseil a également décidé d’adresser une invitation à M. Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, en vertu de l’article 39 de son règlement intérieur provisoire. À sa 4735e séance, le 4 avril 2003, le Conseil a décidé d’inviter le représentant du Timor-Leste à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation au Timor-Leste

« Rapport spécial du Secrétaire général sur la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental (S/2003/243) ».


Résolution 1473 (2003)
du 4 avril 2003

Le Conseil de sécurité,

Réaffirmant ses résolutions antérieures sur la situation au Timor oriental, notamment la résolution 1410 (2002) du 17 mai 2002,

Réitérant son plein appui au Représentant spécial du Secrétaire général et à la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental (MANUTO),

Saluant les progrès que le Timor oriental a accomplis avec l’aide de la MANUTO depuis l’indépendance,

Notant que des difficultés continuent de faire obstacle à la sécurité et à la stabilité du Timor oriental,

Soulignant que l’amélioration des capacités globales de la force de police du Timor oriental est une priorité fondamentale,

Ayant examiné le rapport spécial du Secrétaire général sur la MANUTO en date du 3 mars 2003 (S/2003/243),

Ayant également examiné la lettre que le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a adressée aux membres du Conseil de sécurité le 28 mars 2003 (S/2003/379, annexe),