Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1953.djvu/6

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



A sa 641e séance, le 23 novembre 1953, le Conseil a décidé de remettre à la semaine du 8 au 15 décembre la discussion de la question.

Adoptée par ’J voix contre

une (Union des Républiques

socialistes soviétiques), avec

une abstention (Liban).


A sa 647e séance, le 14 décembre 1953, le Conseil a décidé de remettre la discussion de la question en attendant que les efforts déployés en vue de trouver une solution aient produit leurs résultats.

Adoptée par 8 voix contre

une (Union des Républiques

socialistes soviétiques), avec

une abstention (Liban)


LA QUESTION DE PALESTINE 8

Décisions

A sa 626e séance, le 19 octobre 1953, le Conseil a décidé d’inviter le Chef d’état-major de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve en Palestine à se présenter devant lui dès qu’il le pourrait4.


A sa 629e séance, le 27 octobre 1953, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de la Syrie et d’Israël à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée « La question de Palestine. — Plainte formulée par la Syrie contre Israël au sujet des travaux entrepris sur la rive occidentale du Jourdain dans la zone démilitarisée (S/3108 5) ».

A sa 630e séance, le 27 octobre 1953, le Conseil a

décidé d’inviter le représentant d’Israël à participer,
sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée


Un des membres (Pakistan) était absent. 3 Question ayant fait l’objet de résolutions ou decisions tie la part du Conseil en 1947, 1948, 1949, 1950 et 1951. 1 Le Chef d’état-major a pris place à la table du Conseil à la 630e séance, le 27 octobre 1953.

5 Voir Procès-verbaux officiels du Conseil de sécurité, huitième année. Supplément d’octobre, novembre et décembre I9û3.