Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1966.djvu/23

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Résolution 227 du 28 octobre 1966

Le Conseil de sécurité,

Confirmant le consensus approuvé à la 1301e séance, le 29 septembre 1966,

Rappelant que, aux termes de ce consensus, ses membres se sont notamment félicité de la déclaration faite par le Secrétaire général, le 19 septembre 1966, selon laquelle il était disposé à envisager de demeurer à son poste jusqu'à la fin de la présente vingt et unième session de l'Assemblée générale,

Recommande à l'Assemblée générale, en attendant que le Conseil de sécurité ait examiné plus en avant la question de la nomination du Secrétaire général, de maintenir U THANT dans ses fonctions de Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies jusqu'à la fin de la vingt et unième session ordinaire de l'Assemblée générale.

Adoptée à la 1311e séance (séance privée).


Décisions

A la 1329e séance (séance privée), le 2 décembre 1966, le Président a fait, au nom du Conseil, la déclaration suivante :

« Le Conseil de sécurité, rappelant son consensus du 29 septembre 1966 concernant le rôle important et positif joué par le Secrétaire général, U Thant, dans l’activité de l’Organisation des Nations Unies, a examiné de nouveau la question de la nomination du Secrétaire général et, en particulier, la situation créée par l’expiration imminente du mandat actuel du Secrétaire général, U Thant, à la fin de la vingt et unième session oruinaire de l’Assemblée générale. « Après avoir tenu compte de toutes les considérations, les membres du Conseil sont convenus qu’il serait de l’intérêt supérieur de l’Organisation qu’U Thant continue d’exercer les fonctions de Secrétaire général.

«Ils connaissent l’intention du Secrétaire général de ne pas se rendre disponible pour un second mandat et son désir de laisser le Conseil entièrement libre de formuler sa recommandation. Ils ont mûrement réfléchi au fait que le Secrétaire général souhaite les voir envisager la possibilité d’un autre candidat. Quelles que puissent être leurs vues sur les observations que le Secrétaire général a faites en annonçant ses intentions, ils respectent entièrement sa position et l’initiative qu’il a prise en appelant leur attention sur les questions fondamentales auxquelles l’Organisation a à faire face et sur l’évolution inquiétante de la situation dans bien des régions du monde, comme il l’a fait dans sa déclaration du 1er septembre 1966 29, à laquelle ils prêtent la plus grande attention. 2B Documents officiels du Conseil de sécurité, vingt et unième année, Supplément de juillet, août et septembre 1966, document S/7481.