Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1967.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Résolution 241 (1967)

du 15 novembre 1967

Le Conseil de sécurité,

Préoccupé par la grave situation créée dans la République démocratique du Congo à la suite des attaques armées commises contre ce pays par des forces étrangères de mercenaires,

Préoccupé par le fait que le Portugal a permis à ces mercenaires d’utiliser le territoire de l’Angola sous son administration comme base de leurs attaques armées contre la République démocratique du Congo, Prenant en considération le soutien et l’appui que ces mercenaires ont continué à trouver auprès de certaines sources étrangères en ce qui concerne tant le recrutement et l’entraînement que le transport et l’approvisionnement en armes,

Préoccupé par la menace que l’organisation de telles forces constitue pour l’intégrité territoriale et l’indépendance des Etats,

Réaffirmant ses résolutions 226 (1966) du 14 octobre 1966 et 239 (1967) du 10 juillet 1967, 1. Condamne tout acte d’ingérence dans les affaires intérieures de la République démocratique du Congo ; 2. Condamne en particulier la défaillance du Portugal pour n’avoir pas, en violation des résolutions précitées du Conseil de sécurité, empêché les mercenaires d’utiliser le territoire de l’Angola sous son administration comme base opérationnelle d’attaques armées contre la République démocratique du Congo ; 3. Invite instamment le Portugal à mettre immédiatement, fin conformément aux résolutions précitées du Conseil de sécurité à l’octroi aux mercenaires de quelque assistance que ce soit ;

4. Invite instamment tous les pays recevant les mercenaires qui ont participé aux attaques armées contre la République démocratique du Congo à prendre les mesures appropriées afin de les empêcher de renouveler leurs activités contre quelque Etat que ce soit ;

5. Invite instamment tous les Etats membres à coopérer avec le Conseil de sécurité pour assurer le respect de la présente résolution ; 6. Décide que le Conseil de sécurité reste saisi de la question et prie le Secrétaire général de suivre l’application de la présente résolution. Adoptée d la 1378e séance.