Page:Olympe Audouard Conference M Barbey-d'Aurévilly 1870.djvu/2

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


M. BARBEY-D’AURÉVILLY


M. Barbey-d’Aurévilly est une des individualités parisiennes les plus accentuées, un vrai type ; ne fût-ce donc qu’à ce point de vue, il mérite d’être étudié, car les types deviennent de plus en plus rares aujourd’hui.

C’est une vigoureuse nature d’écrivain, son esprit est vif, prime-sautier, son style énergique, coloré, fantaisiste ; il empoigne le lecteur par la phrase, sinon par l’idée.

L’emphase et la prétention sont les écueils de ces natures-là !

Dans ses articles de critique, il est souvent violent, âpre, excessif, mais le fiel est bien plus au bout de sa plume qu’au fond de son esprit. Quand il se fâche, il amoncèle adjectif sur adjectif, et rarement il va au delà.

Bien né, homme du meilleur monde, il en a le langage