Page:Ory - Les procédés industriels des Japonais, l'arbre à laque.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Les barils qui sont expédiés par le commerce contiennent environ 8 kwan-mé[1].

Les veines de l’arbre à laque sont agréables à l’œil ; aussi on emploie ce bois pour faire toutes sortes de petits objets. On s’en sert également pour faire des flotteurs de filets à prendre les harengs et pour faire d’autres engins de pêche.

Les petits arbres servent à faire du bois à brûler et d’autres à faire des palissades destinées à enclore les propriétés.

  1. Le kwan-mé vaut 1000 mon-mé, c’est-à-dire 1k,75 de notre système de poids et mesures.