Page:Otlet - Traité de documentation, 1934.djvu/426

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
425
425
ORGANISATION MONDIALE EN GÉNÉRAL

pièces. — 5. Atlas Universel (6,000 tableaux). — 6. Classification (Tables décimales : 66,000 divisions). — 7. Films microphotographiques (4,500 images). — 8. Ciné-Mundaneum : Séances documentaires et éducatives en liaison avec les cinémas. — 9. Enseignement (4 quinzaines internationales ; 552 conférences par 117 conférenciers en cycle triennal). — 10. Codification. (Résolution et conclusions des Associations Internationales). — 11. Publications originales : Série U. A. I. (141 numéros) ; Série I. I. B. (170 numéros). — 12. Études et travaux : développement des six points du programme du Congrès des Associations Internationales. — 13. Musée : 60 salles, 15,000 numéros. — Des dizaines de mille visiteurs, dont 640 écoles.

425.2 Organisation mondiale en général.
425.21 Principe.

Le désordre survenu par la guerre mondiale et par ses suites, crise et révolution, ont amené graduellement les esprits à concevoir la nécessité d’une intervention rationnelle dans les rapports internationaux. Il semble donné à notre temps de travailler, bien qu’au milieu des plus grandes difficultés, à l’avenir d’une civilisation nouvelle, à base universelle, embrassant l’ensemble des nations entre lesquelles se distribuent les deux milliards d’humains. Semblable civilisation a besoin d’être organisée, d’être orientée et quant à ses facteurs essentiels, d’être dirigées. L’intelligence, la Raison, la Science, la Technique, le Bien de l’Humanité, ont à y prendre la place occupée de nos jours par les Passions, l’ignorance, l’Empirisme, les Égoïsmes et les Intérêts Particuliers. Dès lors l’organisation du travail intellectuel doit elle-même être mise en corrélation avec l’organisation mondiale, et par elle l’organisation de la Documentation, institut de l’Intelligence. Ainsi les forces du Livre et du Document sont appelées à se mettre au service des plus hauts besoins de l’Humanité. [1]

L’organisation mondiale doit s’étendre aux six domaines de la vie sociale : la santé, l’économique, le social, le politique, l’intellectuel, le spirituel ; elle doit se rattacher de degré en degré au continental, au national, au régional, au local, Elle doit reposer sur les individus, libres mais disciplinés ; sur les associations privées prolongées en Associations internationales, celles-ci fédérées en Union des Associations internationales ; sur les pouvoirs publics et les gouvernements, ceux-ci unis en Société universelle des Nations ou République mondiale.

425.22 Instruments de l’Organisation mondiale. La Cité mondiale.

Les instruments à mettre en œuvre sont la Constitution mondiale, le Plan mondial, la Cité mondiale.

La Cité mondiale est conçue comme devant avoir trois buts principaux. 1° Être un instrument pratique pour la coopération internationale, dans tous les domaines, à la manière dont, dans chaque pays, la Capitale facilite des coopérations au degré national. 2° Offrir l’occasion, toutes forces unies, de réaliser une cité modèle parce qu’elle serait réalisée selon un plan, en une fois, et soustraite ainsi aux contingences des cités anciennes difficiles à transformer. 3° Enfin constituer une représentation et un symbole permanent de l’unité humaine.

L'action du centre mondial.jpg
L’ACTION DU CENTRE MONDIAL.


Tels des rayons, les idées, les sentiments, les intérêts, et aussi les documents et les objets s’y rapportant sont collectés par les Associations internationales. Là, ils reçoivent une élaboration spécialisée. Ils sont ensuite dirigés vers le Centre mondial pour y être coordonnés, enrichis, synthétisés. Finalement, du Centre, ils sont renvoyés aux Associations de son degré et, diffusés de par le monde, ils contribuent partout à soutenir et développer

la Civilisation universelle.

La Cité mondiale peut encore se définir une Exposition universelle permanente, une grande Foire, un grand Marché ; une grande Bourse d’affaires de toutes espèces, une Institution centrale d’informations et d’enseignement agissant en véritable Université vivante. Chaque nation aurait son Pavillon, chaque association internationale sa maison, chaque organe de la vie mondiale son Institut. La Cité mondiale, observatoire et miroir de la vie nouvelle du monde, serait établi en un lieu exterritorialisé. Elle serait pour les affaires temporelles ce que sont la Cité Vaticane et les cités religieuses de la Mecque, Jérusalem et Bénarès pour les affaires spirituelles.

Selon na conception théorique, et le temps aidant, la

  1. Paul Otlet. Les Problèmes internationaux et la guerre (1916), dans la collection des Publications de l’Union des Associations internationales. — Constitution Mondiale (1917). — La Cité Mondiale (1927 et 1930). — Le Plan Mondial.