Page:Ozanam - Œuvres complètes, 3e éd, tome 10.djvu/377

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mauvaises doctrines La franc-maçonnerie et le républicanisme exploitent les douleurs et les colères de cette multitude souffrante, et Dieu sait quel avenir nous attend si la charité catholique ne s’interpose pas à temps pour arrêter la guerre d’esclaves qui est à nos portes !

Malheureusement, plus d’un vide s’est fait dans nos rangs plusieurs départs, une mort. Cette mort, vous la connaissez sans doute, et vous vous êtes associé à notre deuil, c’est celle d’Alfred Rieussec. Son talent, rapidement développé dans les luttes du barreau, lui promettait les honneurs d’une grande illustration oratoire en même temps que sa fortune lui frayait l’accès probable des hautes fonctions politiques. Au milieu de si flatteuses espérances, et parmi les séductions d’un monde qui courtise toujours les grandeurs naissantes, il avait conservé sa simplicité, sa bonté un peu froide, sa foi et ses habitudes de régularité religieuse. Il était des nôtres, par une assistance encore fréquente, par la générosité de ses offrandes, et par la franchise de ses affections. Une maladie qui a semblé disparaître un moment avant de frapper le dernier coup, est venue nous le ravir ainsi dans sa fleur et les larmes qui l’ont accompagné a sa dernière demeure ont assez dit combien dure nous était cette perte. Priez pour lui !

Pendant que ce pauvre ami prenait le chemin de l’éternité, un autre se rattachait à la terre en y