Page:Paquin - La colonie Canadienne-Française de Chicago, 1893.djvu/52

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
52

À peine âgé de 14 ans il fait son entrée au collège Saint-Viateur qu’il quitte à l’âge de 21 ans. Après avoir étudié pendant trois ans au « Rush Medical College » il débuta dans la pratique de sa profession à Bourbonnais. Quatre ans se sont écoulées et nous voyons M. le Dr Cyrier établi à Chicago où sa clientèle s’accroît constamment.

Les sociétés Saint Jean-Baptiste, la Cour Notre-Dame et la Cour La Salle des Forestiers Catholiques, « Order of United Workmen, » les Cours Champlain, Robin Hood des Forestiers Indépendants lui firent l’honneur de l’élire médecin d’office.

En 1886 il épousait Mademoiselle Éloïse C. Frazer de sa paroisse natale, et quatre garçons sont nés de cet heureux mariage.


----


DR. JOSEPH J. FORTIER.





LE Dr Joseph J. Fortier, établi à Chicago depuis au-delà d’un an à son bureau au No. 329 rue Harrison. Né à Sainte-Scholastique, province de Québec, il fit son cours d’études au collège du Révérend François Bonin, ancien curé de cette paroisse.

Il est un des élèves de l’École de Médecine et de Chirurgie de Montréal, et il fut gradué le 8 mai, 1860, après avoir suivi les cours de cette Institution depuis 1855 et bénéficié des lumières du Dr Michel Prévost de sa place natale et des connaissances de son frère, le Dr Alfred Fortier, alors établi à Saint-Bruno, comté de Chambly.

Le comté de Russell. Ontario, et le comté de Laprairie, province de Québec, furent témoins de ses premiers succès.

En 1864, il émigra aux États-Unis, et dans l’intention de se perfectionner en Chirurgie, il entra comme assistant-chirurgien au service de l’armée. Ses capacités lui firent obtenir des charges dont il s’acquitta toujours à la satisfaction des officiers. Plus tard, pendant qu’il avait la charge du 18ième régiment Y. R. C., il établit à Washington un Post Hospital, qu’il réussit à mettre sur un pied d’ordre et de propreté tel que le colonel ne laissait jamais partir les visiteurs sans leur demander de visiter cet hôpital.