Page:Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
29

§I. — Le Fleuve Albani.

Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884 (illustration page 29-1).pngLe fleuve Albani est un des tributaires les plus considérables de la Baie-James. Il prend sa source dans le réseau de lacs situés en N.O. du lac Nipigon à une soixantaine de milles de la Baie du Tonnerre sur le lac Supérieur.

Cette rivière arrose sur tout son parcours des pays bien boisés et très-fertiles. Trois cents milles avant d’arriver à la mer elle forme sa dernière chute : « Martin’s Fall » qui est le terminus de la navigation d’aval pour les vaisseaux ne tirant pas plus de quatre pieds d’eau.

Par sa position, qui la met en relation directe avec la mer, Martin’s Fall est appelé à son avenir florissant, d’autant plus que le climat y est considérablement plus doux qu’au fort Albani et que le sol y est excellent. On m’a dit, dans la contrée, que l’orge et les patates y mûrissent à merveille et que quelques expériences avaient prouvé que le blé même y viendrait à parfaite maturité.

§II — Le Fort Albani.
Climat & Agriculture.

Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884 (illustration page 29-2).pngIl n’en est pas de même au Fort Albani, dit-on. Mais mon impression est qu’on n’y a jamais fait l’essai d’aucune culture sérieuse. Ce n’est d’ailleurs, ni l’intention ni l’intérêt de l’Honorable Compagnie de la Baie-d’Hudson dont les employés, du reste vivent plutôt au titre de bons traiteurs qu’à celui