Page:Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
28

§VI. — Navigation de la Baie-James.

Ce n’est pas à dire que la navigation soit impraticable sur les côtes de la Baie-James, mais tout simplement que les vaisseaux d’une certaine dimension doivent se tenir à distance respectueuse des battures et bien choisir les chenaux et le moment de la marée pour entrer dans les hâvres.

Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884 (illustration page 28).pngÀ Moose et à Albani les plus hautes marées ne dépassent généralement pas 10 pieds, mais ce secours est insuffisant pour permettre aux plus gros vaisseaux d’arriver à bon port. Sur la côte Est, les rivages sont plus à pic et les eaux plus profondes, de sorte que la navigation n’y souffre aucune difficulté sérieuse. Il paraîtrait même que cette côte est libre de glaces pendant tout l’hiver.


Chapitre IIe.
Première Zone.

D’Albani à Moose-Factory
(distance 120 milles.)

N.B. Je me sers ici du mot « Zone » préférablement à « région » pour rendre plus exactement l’idée d’une mesure définie dans le sens de largeur seulement tandisque je ne prétends préciser aucune limite dans le sens de la longueur.