Page:Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884.djvu/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
4

Première Partie


Coup d’œil Général sur la Région située entre le lac Temiskaming et la Baie-James.

Sol — Climat — Produits.

Chapitre 1er.

Sol

Sur cette vaste contrée, j’ai une idée fixe, l’avenir dira si je me trompe :

C’est ma conviction interne que tout le terrain situé entre le Lac Témiskaming et la Baie-James n’est qu’une prolongation des fameuses plaines du Nord-Ouest. Deux raisons surtout me portent à appuyer cette hypothèse, savoir :

1o La configuration du terrain, 2o la nature du sol.

§1 — Configuration du Terrain.

Une fois dépassé, je ne dirai pas même la hauteur des terres, mais la chaine des Laurentides, on entre jusqu’aux rivages de la Baie-d’Hudson, c’est-à-dire, pour des centaines de lieues au nord et à l’ouest, dans une plaine de glaise ou les montagnes n’apparaissent plus qu’à titre d’exceptions sous forme d’ondulations assez insignifiantes ou bien de pics isolés dans le genre du Mont. Royal ou de la Montagne de Belœil dans la vallée du Saint-Laurent.

Certes, je m’attends bien à soule-