Page:Paris, Paulin - Nouvelle étude sur la Chanson d’Antioche.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

sur le latiniste l’avantage d’une parfaite clarté. Les cent mille Turcs de la Chanson deviennent dans l’Historia cinq cent mille, quingenti millia virorum pagnatorum et ferratorum equitum. On avouera que cela ne nous prévient pas en faveur de l’exactitude supérieure de sa relation.

Si je cite encore un épisode de la Chanson, c’est parce que j’en profiterai pour redresser une mauvaise leçon de mon édition. Suivant M. Pigeonneau, le récit de la mort de Baudouin de Gand, de Baudouin Cauderon et de Guy de Porcesse, et tous les détails de l’enterrement de ce dernier, se retrouvent dans le même ordre et dans les mêmes termes chez les deux narrateurs. On en va juger.

Albert (liv. II, ch. xxv) fait mourir les deux Baudouin, Gui de Porcesse, le comte de Forest et Galo de Lille, durant un assaut livré à la ville de Nicée. Le premier a la tête brisée par une pierre lancée du haut des murs ; le comte de Forest et Galo de Lille sont percés de flèches, Gui de Porcesse meurt de maladie. On leur fait un commun service funèbre. Quos viros nobilissimos, cum omni honore et religione episcopi et abbates sepelierunt, non modicum eleemosynarum largitionem pro salute animarum illarum dividentes egenis et mendicis.

Richard le pèlerin n’a mentionné ni la mort du comte de Forest, ni celle de Galo de Lille. Albert d’Aix en est le seul garant, et tout doit nous porter à croire qu’il a suivi un rapport infidèle. Étienne de Blois, dans sa curieuse lettre à la comtesse Adèle, écrite le lendemain de la prise de Nicée, dit qu’on n’eut à regretter durant le siége qu’un seul chevalier, Baudouin de Gand. Quidam occisi sunt ; sed vere non multi. Nominativus miles nullus, nist Flandrensis Balduinus comes de Gant. Si le comte de Forest, un des premiers barons de l’armée, avait été du nombre des victimes, Étienne de Blois ne l’eût assurément pas oublié. Pour Richard, il fait mourir Baudouin dans la tente de Gui de Porcesse, alors retenu dans son lit par une saignée qui devait plus tard le faire mourir. J’ai maladroitement, je le répète, choisi la leçon inexacte que