Page:Pastoret - Ordonnances des rois de France de la troisième race, tome 15.djvu/590

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA TROISIÈME R A C E. J07

ce auxquels nous mandons et expressément enjoignons que aux parties, ■■ 11 icelles ouies, fassent bon brief droit et accomplissement de justice : car ainsi Louis XI, nousplaist-il et le voulons estre fait, et auxdits complaignans lavons octroyé jeà, Jaj„|j|et et octroyons de grâce especiale par ces présentes, nonobstant quelconques 1462’ C lettres subreptrices impetrées ou à impetrer à ce contraires. Mandons et commandons à tous nos justiciers, officiers et subjects, que à toy, en ce faisant, obeyssent et entendent diligemment. Donné à Paris, le xïtij.* jour le Juillet, l’an de grâce mil quatre cent soixante et deux, et de nostre regne le premier. Et plus bas estoit : Par le conseil, signé de Vignacourt (a). Note.

(a) On trouve dans le même Recueil, acte relatif à la ville de Tournay ; mais il n’a pâtes 461 ei suiv> des copies collationnées, pour objet que de fixer les bornes de son sous la date du i.er juillet 1462 , un autre territoire et celles d’une commune voisine. ’ Louis XI,

(a) Confirmation des Immunités, Franchises, &c. accordées à l’Église à Chartres, de Chartres. Ie

>2.

iUDOVI CUS, Dei graciâ, Francorum Rex ; notum facimus omnibus, tam presentibus quàm futuris, qubd nos, audit a supplicatione dilectorum nostrorum kcani et capituli ecclesiœ Carnotensis, que siquidem supplicatio continebat, ut nos, digne recordationis predecessorum nostrorum Francie Regum piis vestigiis inherentes, libertates, immunitates, exemptiones, prerogativas, gratias et franchisias antiquas et solitas, per eosdem antecessores regiâ liber alitate eidem ecclesie concessas, corroborare et confirmare dignaremur. Stiper quibus habitâ deliberacione permaturâ, mtmoratas libertates, immunitates, exempeiones, prerogativas, gracias et fianchisias antiquas et solitas prfate ecclesie ab eisdem predecessortbus nostris olim concessas, de nostra certa scientia, potestatis plenitudine et gratia speciali, corroboravimus et confirmavimus, ac tenore presentium corroboramus et confirmamus, quatenus Udem decanus et capitulum ac ceteri viri ecclesiastici dicte ecclesie rite ac debite hactenus usi sunt ; mandantes harum serte baillivo nostro Carnotensi, ceterisque justiciariis et officiariis nostris aut eorum locatenentibus, presentibus et Juturis, ac ipsorum cuilibet prout ad eum pertinuerit, quatenus pr edictos decanum tt capitulum eis ipsis libertatibus, immunitatibus, exemptionjbus , prerogativis , gratiis et franchisiis antiquis et solitis, uti et gaudereplenè et pacifice casupremisso faciant tt permictant, nil in contrarium faciendo vel actemptando, actemptari-ve aut fieri quomodolibet permictendo ; quinymo sectis-acta vel illata aut actemptata ad statum pristinum et debitum reducant seu reduci faciant indilate. In cujus rei testimonium, sigillum nostrum presentibus litteris duximus apponendum. Datum Carnuti, die decima septima mensis Julii, anno Domini millesimo cccc.mo lxii.°, regni vero nostri primo. Sic signatum : Per Regem, ad relationem consilii. Rippe. Visa. Contentor. Daniel (b).

Notes.

(a) Vol. des Ordonnances de Louis XII, Charles VIII, en avril 1485, et par Louis XII coté i, fol. ^ y/ au mois de juillet 1498, comme nousle ver- (b) Ces lettres furent confirmées par rons à leur date. S s s ij