Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/227

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IV. Contes divers

§ I. — Contes de saints et contes de l’autre monde.

Jusqu’ici j’ai recueilli peu de légendes relatives à des saints locaux, et parmi elles, celles qui seules présentent quelque intérêt sont la légende de saint Mauron et surtout celle de saint Lénard (Cf. Contes populaires de la Haute-Bretagne, n° LIV et LXIII) ; cette dernière présente la particularité assez curieuse d’un saint canonisé par le peuple, malgré le clergé, et qui finit par être honoré comme bienheureux, en dépit de l’opposition de l’Église officielle.

En d’autres parties du pays gallot existent certainement des légendes de saints : Madame de Cerny en cite deux (Saint Suliac et ses traditions). La première est celle des Ânes de Rigour-