Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/278

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


(Cf. les notes de M. R. Kœhler.dans Zeitschrift für Romanische philologie, t. III, p. 312, et l’étude de M. Nyrop dans Romania, t. IX, p. 138 et sq.). En France, il a son similaire dans un conte picard de H. Carnoy, les Six compagnons, qui se baignent dans un champ de blé. L’épisode de la descente se trouve aussi dans le conte étudié par M. Nyrop.

Ce conte et ceux que j’ai publiés ne sont pas les seuls où les Jaguens soient mis en scène : j’en ai toute une série qui paraîtra dans mes Contes de marins. On prétend que ce sont les Jaguens qui se sont amusés à les faire. Pour celui-ci du moins, ils auraient employé des éléments qui leur sont communs avec d’autres pays.

Les Jaguens sont les habitants de Saint-Jacut-de-la-Mer, arrondissement de Dinan ; ils sont presque tous marins, et sur tout le littoral, les contes où les Jaguens jouent un rôle sont nombreux et très-populaires. Mais il ne faudrait pas conclure, des diverses aventures dont ils sont les héros, qu’ils soient les Béotiens de la Haute-Bretagne : c’était peut-être vrai pour les Jaguens d’il y a cent ans. Actuellement, il n’est guère de pays où l’instruction soit plus répandue, et où depuis vingt ans on ait réalisé plus de progrès de toute sorte.