Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/327

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



b) Une petite maison qui n’est ni liée ni chevronnée, et qu’est pleine diqu’au faîte. (E.)

— Un œuf.

Cf. Rolland, D. 64 (pays Messin, Béarn, Allemagne, Alsace, Lithuanie, Moravie), D. 65 (Paris, Cantal, Alsace) ; Cerquand, t. II, p. 75, E. 43 ; Sauvé, D. 44 (Basse-Bretagne) ; Bladé, D. 97, Z20 (Armagnac et Agenais).

c) Qui est-ce qui entre blanc et qui sort jaune ?

— Un œuf.

Cf. Thuriault, Énigmes créoles de la Martinique, p. 215 ; Rolland, D. 61 (Paris, Lorraine, Hongrie, Moravie).

22.
J’ai vu blanc, j’ai vu na,
J’ai vu châ (tomber) dans mon géneta (jeannaie).

— Une pie.

Cf. Cerquand, t. II, p. 72, E. 10 (Pays basque).

23.

Qui est fait comme un fou’ (four), qui n’est pas fou’, où il y a cent mille habitants qui volent comme le vent ? (E.)

— Une ruche d’abeilles.

Cf. Bladé, D. 80 (Agenais et Armagnac).

24.

Qui est du matin au soir dans la prée, et qui n’en est pas plus content au soir ?

— Une faux.