Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/356

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mière comprend les formulettes enfantines à l’aide desquelles on amuse les enfants, qui servent à leur apprendre des mots ou des gestes, grâce a une sorte de mnémotechnie.

Dans la seconde, j’ai donné quelques exemples de l’interprétation du chant des oiseaux, du cri des animaux, et aussi des formulettes relatives aux poissons et aux insectes. Enfin, sous le titre de formulettes diverses, j’ai compris celles qui ne rentraient point sous ces deux classifications.

Les formulettes sont très-nombreuses, et j’en ai plusieurs centaines ; mais, a cause des limites de ce petit livre, j’ai dû me borner à en citer quelques-unes de chaque genre.