Page:Peguy oeuvres completes 05.djvu/289

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DEUXIÈME VERTU

Ses enfants porteront ce nom des Sévin.

(Ou ce nom des Chénin, ou ce nom des Jouffin, ou

Damrémont ou tout autre nom de Lorraine) Tout autre nom chrétien, français, lorrain.

A la pensée de ses enfants qui seront devenus hommes

et femme. A la pensée du temps de ses enfants, du règne de ses

enfants. Sur la terre, A leur tour,

Une tendresse, une chaleur, une fierté lui monte. (Mon Dieu ne serait-ce pas un orgueil. Mais Dieu lui pardonnera.) Comme ses fils dans la forêt seront vaillants, juste

Dieu. Et des gars solides comme des chênes. Dans la forêt quand soufflera la bise d’hiver. La bise aigre. Qui leur traversera les os. Et fera des glaçons dans leur barbe.

Il rit en pensant à la tête qu’ils feront.

Il rit en lui-même et peut-être même en dessus.

En dehors.

Quand il pense à la tête qu’ils feront quand ils auront de la barbe.

Et il pense avec tendresse à sa fille qui sera une si

bonne ménagère. Parce que sûrement elle sera comme sa mère.

281