Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/149

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CONCLUSION


Arrivés au terme de cette longue course, nous pouvons nous retourner et embrasser d’un coup d’œil le chemin parcouru.

Nous avons vu ceci :

Dans les sociétés les plus diverses, les travailleurs se groupent forcément en corporation. Ce n’est pas un accident passager de l’histoire. C’est une loi de l’industrie. Dans Rome encore sauvage cela se fait naturellement. Dans le monde de l’Empire romain on est obligé d’y revenir malgré