Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Rome avait le génie de la guerre et de l’administration. En quelques siècles, elle détruisit les bourgades voisines, soumit les peuples limitrophes, étendit son empire sur l’Italie ; toujours poussée par l’esprit de conquête, que les générations se transmettaient ; employant tour à tour les armes et la politique. Après sept cents ans, elle commandait, en Orient, à la Turquie actuelle et à l’Égypte ; au sud, à toutes les côtes d’Afrique ; au nord, à l’Espagne, à la France, à l’Angleterre et à la Suisse.

Avant la conquête romaine, l’Espagne, la France, l’Angleterre et même le nord de l’Italie, étaient encore barbares. C’est des Romains que nous tenons notre civilisation ; et leur empreinte est encore marquée profondément dans l’Europe entière. La langue que nous parlons est la leur, corrompue ; notre administration est faite à leur exemple ; nos lois ont gardé des traces nom-