Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE II.

Les Associations ouvrières sous l’empire romain.


Les « collèges » romains n’étaient pas des sociétés formées entre des travailleurs isolés et indépendants pour un but spécial, c’étaient des associations groupant tous les ouvriers de même métier et de même pays en une sorte de petite république à part, et remplissant à elles seules l’objet que remplissent aujourd’hui des institutions différentes, depuis les sociétés de secours mutuels jusqu’aux juridictions corporatives ; tout cela se trouvait confusément in-