Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/60

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ciations ouvrières ont survécu. On les trouve mentionnées de loin en loin dans ces temps de ténèbres ; quelles sont celles qui ont échappé ? comment et à quelles conditions l’ont-elles fait ? Dans quelle mesure ont-elles survécu ? Questions insolubles. L’obscurité qui couvre ces époques barbares, rend toute réponse impossible.


En somme, ni l’industrie, ni la civilisation n’ont tout à fait péri. Mais elles s’éteignent de jour en jour. Le désordre croît ; les restes de la culture romaine s’effacent, l’ignorance s’étend et le monde tout entier semble entrer lentement dans la mort.