Page:Perey - Histoire d'une grande dame au XVIIIe siècle, La comtesse Hélène Potocka, 1888.djvu/158

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


VI

1796-1799


Deux années de bonheur. — Les émigrés français en Ukraine. — Superstition polonaise. — Un conte de revenant. — Mort du petit Vincent. — Maladie et mort d’Alexis.



Les deux années qui succédèrent au voyage de Saint-Pétersbourg furent les plus heureuses de la vie d’Hélène. Rassurée sur le sort de ses enfants, aimant à la folie son mari qui était pour elle l’idéal des perfections humaines, certaine de posséder la plus grande part de la fortune de son oncle et espérant rétablir bientôt leurs affaires embarrassées, elle put, délivrée de tout souci, s’abandonner sans contrainte à la gaieté et à l’expansion qui faisaient le fond de son caractère.