Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/132

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
122
Cendrillon.

cupées à choiſir les habits & les coëffures qui leur ſeïeroient le mieux ; nouvelle peine pour Cendrillon, car c’eſtoit elle qui repaſſoit le linge de ſes ſœurs & qui godronoit leurs manchettes : on ne parloit que de la maniere dont on s’habilleroit. Moy, dit l’aînée, je mettray mon habit de velours rouge & ma garniture d’Angleterre. Moy, dit la cadette, je n’auray que ma juppe ordinaire ; mais, en récompenſe, je mettray mon manteau à