Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/131

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
121
Cendrillon.

la cadette, qui n’eſtoit pas ſi malhonneſte que ſon aiſnée, l’appeloit Cendrillon. Cependant Cendrillon, avec ſes méchans habits, ne laiſſoit pas d’eſtre cent fois plus belle que ſes ſœurs, quoy que veſtuës tres-magnifiquement.

Il arriva que le fils du Roi donna un bal & qu’il en pria toutes les perſonnes de qualité : nos deux Damoiſelles en furent auſſi priées, car elles faiſoient grande figure dans le pays. Les voilà bien aiſes & bien oc-