Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/146

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
136
Cendrillon.

Que vous eſtes longtemps à revenir, leur dit-elle, en bâillant, en ſe frottant les yeux, & en s’étendant comme ſi elle n’euſt fait que de ſe réveiller : elle n’avoit cependant pas eu envie de dormir depuis qu’elles s’eſtoient quittées : Si tu eſtois venuë au Bal, luy dit une de ſes ſœurs, tu ne t’y ſerais pas ennuyée ; il y eſt venu la plus belle Princeſſe, la plus belle qu’on puiſſe jamais voir ; elle nous a fait mille civilitez ; elle nous a donné des oran-