Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/152

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
142
Cendrillon.

plus jolie du monde ; que le fils du Roy l’avoit ramaſſée, & qu’il n’avoit fait que la regarder pendant tout le reſte du Bal, & qu’aſſurément il eſtoit fort amoureux de la belle perſonne à qui appartenoit la petite pentoufle. Elles dirent vray, car peu de jours aprés, le fils du Roy fit publier à ſon de trompe, qu’il épouſeroit celle dont le pied ſeroit bien juſte à la pentoufle. On commença à l’eſſayer aux Princeſſes, enſuite aux Ducheſſes, &