Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/68

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Campagne, de la vaisselle d’or & d’argent, des meubles en broderie, & des carosses tout dorez ; mais par malheur cet homme avoit la Barbe-bleüe : cela le rendoit si laid & si terrible, qu’il n’estoit ni femme ni fille qui ne s’enfuit de devant luy. Une de ses Voisines, Dame de qualité, avoit deux filles parfaitement belles. Il luy en demanda une en Mariage, en luy laissa le choix de celle qu’elle voudroit luy