Page:Petitot - Collection complète des mémoires relatifs à l’histoire de France, 1re série, tome 3.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
7
DES MANUSCRITS ARABES.


L’année de l’hégire 640 [vendredi 31 octobre 1242], les Francs surprirent la ville de Napoulous [1] un vendredi quatrième jour de la lune de Djemazil-ewel ; ils firent esclaves les habitans, après avoir pillé tout ce qu’ils avoient, et commis toutes sortes de cruautés.

Toute l’année 641 [1243] fut employée en négociations entre Salih-Imad-Eddin et Nedjm-Eddin ; ce dernier consentoit de le laisser maître de Damas, à condition que cette ville releveroit de l’Égypte et que la monnoie seroit battue en son nom : mais, n’ayant pu s’accorder, Imad-Eddin fit un nouveau traité avec les Francs, par lequel il leur cédoit la ville de Jérusalem, le pays de Tibériade en entier, et Ascalon [2]. Les Francs prirent possession de ces villes, et ils firent fortifier promptement les châteaux des environs de Tibériade et d’Ascalon ; ils chassèrent les Musulmans de la mosquée Aksa [3], et en firent une église, où ils suspendirent des cloches.

Nedjm-Eddin de son côté se ligua avec les Khares-

  1. Napoulous, ville de la Palestine, qui s’appeloit anciennement Samarie. Jéroboam fit bâtir sur une montagne qui est près de la ville, un temple, pour détourner les dix Tribus d’aller à celui de Jérusalem.
  2. Ascalon, ville de la Palestine sur le bord de la Méditerranée, à six lieues de Gaza ; elle est bâtie sur un rocher, mais elle manque d’un port et d’eau douce : elle fut prise par les Francs l’année 548 de l’hégire, et de J. C. 1153. Elle est à 56 degrés 10 minutes de longitude et 32 degrés 55 minutes de latitude. Aboulféda.
  3. Mosquée Aksa : nom de la mosquée que les Mahométans bâtirent après la prise de Jérusalem sur les anciens fondemens du Temple de Salomon, et sur la pierre où l’on disoit que Jacob avoit parlé à Dieu, et que les Mahométans assurent être celle que ce patriarche nomma la porte du Ciel, après la vision qu’il y avoit eue. Les Chrétiens, après avoir pris Jérusalem sur les Mahométans, plantèrent une croix dorée sur le faîte de ce temple ; mais Saladin, qui reprit cette ville, la fit ôter. D’Herbelot, Bib. orient.