Page:Phonétique d'un parler irlandais de Kerry.pdf/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
21
LES OCCLUSIVES

§ 38.
g (écrit g, ou, à l’initiale, gc-).

g s’articule comme k mais est sonore, non aspiré, et se prononce avec une tension moindre.

g se rencontre dans les mêmes conditions que k.

Une variété intermédiaire entre g et , et qu’on pourrait noter , se rencontre devant , , .

gɑlər (galar) « maladie » ; gɑ̃n (gan) « sans » ; gɑ:rʹi: (gáiridhe) « rire » ; gɔb ou go̤b (gob) « bec » ; gʌrt’ (guirt) « salé » ; gᴜ:nə (gúna) « robe » ; gʷᴇ̈:h (gaoth) « vent » ; gʷɪ: (guidhe) « prier » ; glᴜ:n (glún) « genou » ; glɑs (glas) « gris-vert » ; grɑ:ⁱnʹ (gráin) « haine, dégoût » ; gnɑ̃:həχ, gnɑ̃:χ (gnáthach) « usuel » ; ə nɑ:r gʷɪnʹɩ (i n‑ár gcoinne) « contre nous » ; ɛr ə glöh (ar an gcloich) « sur la pierre » bʹì:arləgər (béarlagar) « parler incompréhensible » ; bəgɑ:ʃtʹɩ (bagáiste) « bagage ».

ɑgəs (agus) « et » ; αrəgəχ (feargach) « colérique » ; lör’ɩgʹɩmʹ (loirgim) « je cherche » ; ro:gʷɩrʹɩ (rógaire) « coquin ».

bɔg (bog) « moux, doux » ; ɛg (ag) « à » ; kɔləg (colg) « pointe » d’où « rage » ; klɔg (clog) « pendule » ; o:g (óg) « jeune ».

§ 39. Exemples de  :

gʺrʹaᴜn ( greann ) « affection » ; gʺrʹëimʹ (greim) « prise » ; gʺrʹαs (greas) « quantité, ce que l’on peut faire, prendre, etc., en une fois » ; gʺlʹe: (glé) « beau, brillant » ; gʺlʹïma·χ (gliomach) « langouste » ; gʺnʹe: (gné) « éclat » ; gʺnʹĩ:ᵊv (gníomh) « action ».

Tous mots que nous transcrivons ordinairement avec g : grʹaᴜn, etc.

Pour ǥ là où l’on a d’ordinaire g, cf. § 66.

§ 40.
(écrit c ou g).

est une forme assourdie de g, qui n’apparaît qu’après s et, par ailleurs, dans les mêmes conditions que g.

sg̬ədɑ̃:n (scadán) « hareng » ; sg̬ʷɪ:lʹɩmʹ (scaoilim) « je délie » ; sg̬o:rnəχ (scórnach) « gorge » ; sg̬rɑ:bɑ̃:n (scrábán) « objet grossier, camelote » ; sg̬lɑ:vʷɪ:ᵊχt (sclábhuidheacht) « peiner cruellement ».