Page:Pierre Beuf - 1834 - Le cimetière de Loyasse (353851).djvu/258

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Domini du Breul, comitis sanctæ crucis. Obiit die 12 martii anno 1820. Filii piissimi, parentes et amici lugent.

Orate pro eâ.
* 185 *

Ici repose Catherine Purpan, veuve de Jean-Baptiste-Gaspard Mortin, décédée le 15 mars 1820, âgée de 58 ans.

Objet de la tendre affection de tous ceux qui la connurent, elle fit les délices de sa famille qu’elle a laissée en pleurs.

* 186 *

Ici repose Marc-Antoine Fabre, né le 4 avril 1742 à Chaudesaigues, dépt du Cantal, établi à Lyon en 1766, rentier en 1780, décédé le 21 mars 1820.

Bon époux, bon père, regretté de sa famille et de tous ceux qui le connaissaient.

À son cher époux, est réunie Anatolie Galléty, âgée de 85 ans, décédée le 23 septembre 1826.

* 187 *

Ici repose Jeanne-Marie Flajollet, veuve d’Hypolithe Riboud, décédée 1e 28 mars 1820, âgée de 68 ans.

Monument érigé par l’amour filial de son fils et de sa fille, à la meilleure des mères.

* 188 *

Ici repose F.se Merlat-Gérard, décédée le 20 mars 1820, à l’âge de 49 ans.

Mère aussi tendre que chérie, elle ne vécut que pour ses enfans, et, s’oubliant toujours elle-même, sa vie fut semée de peines et de souffrances. Modèle de vertu et de résignation, elle succomba quand le bonheur allait lui sourire.