Page:Pierre Daru - l'astronomie - poème en six chants.djvu/262

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHANT SIXIÈME.



La terre ; sa forme. — Voyage des académiciens à l’équateur. — La Condamine. — Voyage sous le cercle polaire. — La Caille, au cap de Bonne-Espérance ; constellations de l’hémisphère austral nommées par lui. — La pesanteur. — La lune ; ses phases et ses nœuds ; ses particularités. Elle présente toujours la même face à la terre. Elle n’a point d’atmosphère. Ses taches. — Phénomène des marées. — Phénomène de la réfraction. — Mesure de l’arc du méridien par les astronomes français. — Les comètes : terreurs qu’elles ont inspirées. — Étoiles multiples, changeantes, nébuleuses. — Epilogue.