Page:Pierre Le Loyer - La Néphélococugie, édition de 1869.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
51
néphélococugie

Cornard

C’est des Cocus, peult-estre, le patron ?


Chœur

C’est nostre Dieu.


Genin

C’est nostre Dieu. Doncq’par ce Dieu là mesme
Qui vous est tant vénérable et supresme,
Faites icy un solennel serment
Que ne serez fascheux aucunement.


Chœur

Nous vous jurons par Coquard, qui preside
Sur ses Cocus qu’il soustient, et qu’il guide,
Qu’il ne sera, soit en dict, soit en faict,
Contre vous deux rien commis ny forfaict.


Jean Cocu

Quoy ! voudriez-vous de promesse meilleure
Que celle-cy, par qui on vous asseure
De ne vous faire aucun mal, ny ennuy ?


Genin

Bien, nous mettons dessouz ton bon appuy.

STROPHE



Chœur

Jaçoit que dans l’humaine race,
On voye regner la falace,
Plus que la pure verité,
Et que celuy qui plus exerce
Son temps à malice diverse,