Page:Pierre de Coubertin - L’Éducation anglaise en France, 1889.djvu/205

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
185
le choix des carrières

piédestal pour les travaux personnels. Dans les conférences organisées par la direction de l’École, les élèves trouvent une occasion de s’exercer à la parole et, dans les Annales publiées périodiquement, ils peuvent faire leurs débuts d’écrivains ; le diplôme est déjà estimé ; il acquerra une valeur de plus en plus grande.

Il est temps de clore cette nomenclature, qui pourtant n’est pas au bout ; mais ce que j’ai indiqué suffit à souligner l’aveuglement et la sottise des hommes qui méprisent pour leurs enfants de telles sources de perfectionnement ; s’ils se rendaient bien compte de leur erreur et s’ils revenaient à des idées plus saines, en dehors même de toutes ces écoles, ils ne seraient point embarrassés de trouver des carrières : l’industrie et le commerce leur en ouvriraient et, franchement, c’est une façon plus noble de redorer son blason, quand il en a besoin, que de faire du mariage un calcul et de chercher des dots dont le poids n’est pas toujours en rapport avec l’honorabilité.