Page:Pierre de Coubertin - Pédagogie Sportive, 1922.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


HISTOIRE DES EXERCICES SPORTIFS

À trois reprises seulement dans le cours des siècles historiques, le sport a joué un rôle considérable dans l’ensemble de la civilisation, conquérant le nombre et s’imposant à l’attention générale : dans l’antiquité par le gymnase grec ; au moyen-âge par la Chevalerie ; dans les temps modernes par la rénovation issue de l’effort réfléchi de Ling, de Jahn, de Thomas Arnold… En dehors de ces trois périodes, le sport n’a été que la distraction préférée d’un petit nombre d’instinctifs ou le corollaire obligé de certaines professions ; les éducateurs qui l’ont alors recommandé au point de vue pédagogique n’ont pas été écoutés.

ANTIQUITÉ

Naissance des incitants sportifs.

D’après Confucius, il y a six « arts libéraux » qui sont : la musique, le cérémonial, l’arithmétique, la calligraphie, l’escrime et « l’art de conduire un char ». Donc pas de gymnastique encore. L’escrime donne satisfaction à l’instinct combatif, mais il ne paraît pas que cet instinct ait suffi à la propager en Extrême-Orient. À remarquer que la première escrime natu-