Page:Pierre de Coubertin - Universités transatlantiques, 1890.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
23
autour de new york.

total était de 150 ; 132 sont entrés au début ; 8 sont entrés la seconde année ; 6, la troisième ; 4 n’ont fait qu’un an ; 76 jouaient aux cartes, 50 fumaient, 90 fréquentaient le théâtre, 18 avaient été dans une autre université avant de venir à Princeton ; ici, les plaisanteries recommencent : nombre de fiancés : 3 ; 12 autres l’étaient probablement, mais sans vouloir l’avouer. Le piano comptait 15 adeptes ; l’orgue, 5 ; le violon, 8 ; la flûte, 6 ; 26 s’adonnaient à des « instruments divers ». Leurs goûts sportifs font aussi l’objet d’une statistique : il y avait 27 joueurs de foot-ball, 13 de base-ball, 24 de tennis, 11 de la crosse ; le résultat était le suivant : la poitrine la plus large avait environ 105 centimètres, et la plus étroite, 80 ; moyenne : 90. Quant aux carrières, 17 préparaient la théologie (presbytérienne) ; 18, la médecine ; 19, le droit ; 8, la pédagogie ; 6 voulaient être ingénieurs ; 3, journalistes ; 8 comptaient entrer dans les affaires et 13 n’avaient pas encore pris de décision !

Reprenons notre promenade ; voici la bibliothèque, grande salle octogonale où l’on se procure pour rien des livres, du silence… et du