Page:Pierre de Coubertin - Universités transatlantiques, 1890.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
32
universités transatlantiques.

ton et Lee valent bien Psammeticus et Gengis-khan !

Soudain Lawrenceville apparaît dans la plaine ; on embrasse tout, d’un coup d’œil : les neuf boarding houses, où les élèves sont répartis autour d’un professeur ; le memorial hall, qui renferme les classes et les salles de travail ; les champs de jeu enfin et les bâtiments de dépendances. Les garçons jouent au tennis et au foot-ball ; des gens du village traversent les parterres ; quelques professeurs se promènent en causant. C’est bien un collège anglais, mais tout neuf, créé tout d’une pièce J’en fais l’observation au head master qui accueille ce compliment avec un sourire amer. Ils veulent bien qu’on reconnaisse chez eux le caractère britannique, mais à l’origine seulement ; l’Amérique, aux yeux des Américains, est une Angleterre améliorée : a better England.

Lawrenceville ne date point d’hier ; bien au contraire, c’est une fondation fort ancienne, mais, jusqu’à ces derniers temps, le collège végétait pauvrement et son installation laissait fort à désirer. Un ancien élève, M. John C. Green, de New York, y a pourvu par son