Page:Pierre de Coubertin - Universités transatlantiques, 1890.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
68
universités transatlantiques.

Chaque année, le président nomme un comité de « visiteurs » chargés d’inspecter l’Académie (c’est ainsi qu’on appelle l’école), et de rendre compte aux Chambres des résultats de leur enquête. Tout leur est révélé ; ils examinent les comptes, l’état des toitures et la qualité de la viande, aussi bien que l’enseignement et la discipline. Cette commission civile est au reste fort bien reçue à West Point, où sa venue ne paraît pas exciter de jalousies.

À un certain moment, malgré le respect profond que les Américains portent à toute institution dont Washington a été l’inspirateur, l’opinion publique s’émut de certaines critiques ; on représentait l’Académie comme un centre aristocratique qui devenait un danger pour la démocratie républicaine. La commission d’enquête, par les statistiques qu’elle publia, fit disparaître ces accusations mal fondées.

Les cadets reçoivent, dès leur admission, une paye de 2 700 francs par an ; ils sortent avec le titre de second lieutenant ; mais souvent aussi, ils restent en route, tant pour insuffisance de travail que pour infractions au règlement. On