Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, III et IV.djvu/363

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


reillement le nom de l’effet que la règle et l’ordre produisent dans l’âme.


CALLICLÈS.

Pourquoi ne le dis-tu pas toi-même, Socrate ?


SOCRATE.

Si tu l’aimes mieux, je le dirai : seulement si tu juges que j’ai raison, conviens-en ; sinon, réfute-moi, et ne me laisse rien passer. Il me semble donc que l’on appelle salutaire tout ce qui entretient l’ordre dans le corps, d’où naît la santé et les autres bonnes qualités corporelles. Cela est-il vrai, ou non ?


CALLICLÈS.

Cela est vrai.


SOCRATE.

Et qu’on appelle légitime et loi tout ce qui met de l’ordre et de la règle dans l’âme, d’où se forment les hommes justes et réglés. L’effet produit, c’est ici la justice et la tempérance. Est-ce bien cela ?


CALLICLÈS.

Soit.


SOCRATE.

C’est donc à cet effet que le bon orateur, celui qui se conduit selon les règles de l’art, visera toujours dans les discours qu’il adressera aux