Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, III et IV.djvu/474

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


PAR LA PUISSANCE DE SA VOLONTÉ,

LA VIVACITÉ ET LA SOUPLESSE DE SON IMAGINATION,

ET L’IMMENSE SYMPATHIE DE SON CŒUR.

TEL FUT SANTA ROSA.



TOI QUE J’AI RENCONTRÉ TROP TARD, QUE J’AI PERDU SI VITE

QUE J’AI PU AIMER

TOUJOURS SANS BORNES ET TOUJOURS SANS REGRET,


PUISQUE C’EST MOI QUI TE SURVIS,

SANCTORRE SOIS MON ÉTOILE A JAMAIS !


Paris, ce 15 aôut 1827.


VICTOR COUSIN.