Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, III et IV.djvu/717

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ION.

Si fait.

SOCRATE.

Sera-ce le même qui reconnaîtrait aussi ceux qui en parlent mal, ou sera-ce quelque autre ?

ION.

Le même assurément.

SOCRATE.

C'est-à-dire un arithméticien ?

ION.

Oui.

SOCRATE.

Et lorsque dans une conversation sur les alimens qui sont bons pour la santé, quelqu'un en parle pertinemment, sera-ce deux personnes différentes qui distingueront, l'une celui qui en parle bien, l'autre celui qui en parle mal ? ou bien sera-ce la même personne ?

ION.

La même, sans contredit.

SOCRATE.

Quelle est-elle ? Comment l'appelle-t-on ?

ION.

Le médecin.

SOCRATE.

Ainsi, en résumé, quand on parle des mêmes choses, ce sera toujours le même homme qui